Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Alouette ou hibou : connaissez-vous le chronotype qui rythme votre journée de travail ?

Avez-vous vraiment cerné les pics de productivité qui rythment chacune de vos journées ? L’auteur Daniel Pink a rappelé l’importance des cycles biologiques que cachent nos habitudes de vie pour mieux s’organiser dans le monde du travail.

Image à la Une de l'article: Alouette ou hibou : connaissez-vous le chronotype qui rythme votre journée de travail ?

Mais qui est Daniel Pink ?

Daniel Pink est un écrivain, journaliste et professeur américain résidant à Washington. Après ses études de droit, il oriente ses écrits autour de l'évolution du monde professionnel. Il s'est notamment intéressé en profondeur à la motivation au travail, une science difficile à cerner qu'il a explicitée au cours d' une édifiante conférence TED.

Mais Daniel Pink est avant tout l'auteur de 7 ouvrages acclamés par la presse américaine, du New York Times au Washington Post. Dans son livre When: The Scientific Secrets of Perfect Timing, sorti en 2018, il se penche sur l'importance de saisir le concept de chronotype, issu de notre rythme circadien, pour améliorer notre productivité.

Le rythme circadien est un ensemble de cycles biologiques au sein d'une période de 24 heures. On y trouve différents moments clés de la journée d'un être vivant, répartis entre les phases d'éveil et de sommeil. Chez l'homme, certaines des étapes les plus importantes sont par exemple l'état d'éveil maximum, l'apogée de la pression sanguine, le début de sécrétion de la mélatonine ou encore le sommeil le plus profond.

Si vous êtes familier avec le terme d'horloge biologique, c'est un concept typiquement circadien qui en dit long sur les habitudes de fonctionnement du corps. Sauf que chaque être vivant possède son propre rythme de vie, et de là découle notre chronotype. Il sert à caractériser le fait qu'on soit plutôt du matin ou du soir.

En sous-jacence, notre chronotype définirait nos humeurs et notre productivité au travail, rien que ça. L'identifier peut constituer un bon moyen de tirer le meilleur de soi-même et de s'organiser en fonction. Daniel Pink nous rappelle ainsi les 3 grands profils de chronotypes, identifiés selon l'heure à laquelle se situe l'apogée de notre sommeil profond. Nommés par de drôles de noms d'oiseaux, les chronotypes peuvent vous permettre de mieux construire vos journées de travail.

L'alouette, particulièrement active le matin

Les personnes étant caractérisées par le chronotype de l'alouette ont tendance à être d'humeur matinale. Leur sommeil profond se situe jusqu'à 3h30. Une fois éveillé, le matin représente pour eux l'instant idéal pour la réalisation de tâches difficiles cognitivement : la pensée analytique et créative, la prise de décision, faire bonne impression auprès d'un interlocuteur, voir d'un public, etc.

D'après l'auteur, l'être humain passe par trois étapes en une seule journée qui s'agencent comme ceci pour les alouettes :

  • Le pic : la motivation est en montée constante dès le matin, jusqu'à son apogée
  • Le creux : l'humeur positive décline en début d'après-midi
  • La récupération : l'enthousiasme remonte partiellement en début de soirée

à l'approche du coucher du soleil, la productivité des alouettes diminue de plus en plus puisque leur motivation s'affaiblit. Raison pour laquelle ils doivent organiser leurs matinées en fonction et dédier leurs après-midis à des missions plus relax comme les tâches administratives ou l'envoi d'e-mails.

Selon Daniel Pink toujours, on retrouve chez eux certains grands traits de caractère :

  • Introverti
  • Consciencieux
  • Agréable
  • Persistant
  • émotionnellement stable

Le hibou, plus énergique le soir

Les couche-tard, appelés ici hiboux, préfèrent vivre la nuit et ont logiquement parfois du mal à se réveiller tôt le matin, puisque leur moment de sommeil profond se situe à partir de 5h30. Le soir, leur motivation s'intensifie et leur concentration est plus affûtée. Pour le hibou, il est moins évident de mettre en pratique ses capacités analytiques à leur plein potentiel avant que la journée ne touche à sa fin. Néanmoins, et presque malheureusement pour eux, ils sont paradoxalement plus aptes à faire preuve de persuasion auprès d'un public durant le matin, tout comme les alouettes.

Les 3 grandes étapes de leur journée sont dans un ordre inversé de celui des alouettes :

  • Récupération
  • Creux
  • Pic

Les traits de caractère suivants sont les plus dominants dans la personnalité des hiboux :

  • Ouvert d'esprit
  • Extraverti
  • Névrosé
  • Impulsif
  • Toujours en quête de sensations

En parallèle, ils sont généralement plus sujets à des problèmes de santé selon une étude scientifique publiée en 2018 dans la revue Chronobiology International. Il faut dire que la journée typique de 9h-17h, sur laquelle sont bâtis la plupart de nos systèmes d'entreprises et éducatifs, ne conviendrait pas à leur rythme de vie.

Les hiboux ne représenteraient que 14% de la population, mais comme Daniel Pink le souligne dans son livre, des noms prestigieux ont appartenu à cette catégorie, tel que Thomas Edison qui débordait d'énergie créatrice le soir venu.

L'oiseau commun, virevoltant entre ces 2 extrêmes

Beaucoup de personnes peuvent être considérées comme étant un oiseau commun, de troisième type, parce qu'elles se situent quelque part entre le profil de l'alouette et du hibou. Cela concernerait environ 65% de la population, dont le pic de sommeil profond se trouve logiquement entre 3h30 et 5h30 du matin.

Ce type de profil a une majorité de caractéristiques communes avec les alouettes. En effet, ces oiseaux communs sont plutôt matinaux, plus productifs entre leur réveil et la mi-journée. D'ailleurs, ils suivent un déroulement de leur journée semblable à celui des alouettes (pic, creux et récupération).

Pour distinguer votre propre chronotype, il est possible d'effectuer ce test . Si jamais, il vous advenait d'être proche des rythmes biologiques des hiboux, cela vous aidera à relativiser vos démarrages de productivité tardifs. En effet, si les alouettes et les oiseaux communs peuvent tirer profit d'une journée de travail classique, on ne peut que repenser aux hiboux vis-à-vis de l'émergence du télétravail. C'est la configuration idéale pour se réorganiser selon leur chronotype, constituant alors un nouvel argument de poids pour l'adoption en entreprise du mode distanciel.

🚀 Partager l'article :