Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Ces questions auxquelles vous devez vous préparer lors d’un entretien d’embauche

Votre rythme cardiaque s’accélère… Votre cerveau semble fonctionner au ralenti… Aucun son ne parvient vraiment à sortir de votre bouche… Le diagnostic est sans appel : vous souffrez d’un manque de préparation aiguë à l’entretien d’embauche ! Cependant pas de panique, La Relève connaît un remède très efficace qui entraîne la disparition de ces symptômes aussi rapidement qu’ils ne sont apparus. Voici votre ordonnance !

Image à la Une de l'article: Ces questions auxquelles vous devez vous préparer lors d’un entretien d’embauche

« Connais-toi toi-même »

Derrière cet adage - un brin éculé on vous l'accorde - se cache pourtant la clé de la réussite de votre entretien d'embauche. Si l'entreprise a décidé de retenir votre profil lors de la première phase de sélection des candidats, c'est que votre parcours leur a tapé dans l'œil. Bien évidemment, vous n'êtes pas le seul à avoir été retenu pour l'étape suivante qu'est l'entretien. Parvenir à exprimer votre personnalité et montrer qui vous êtes est ce que recherchent les recruteurs. Vous ne devez pas avoir peur ou honte de parler de vous et de vos passions. Au contraire, plus vous parviendrez à prendre du plaisir dans cet exercice et plus votre interlocuteur en prendra à vous écouter et à interagir avec vous ! Parmi les questions les plus récurrentes, on peut notamment citer :

  • Parlez-moi un peu de vous ;
  • Quels sont vos plus grandes qualités et vos plus grands défauts ? ;
  • Quelles sont vos passions ? ;
  • Quelle a été la critique la plus constructive que l'on vous ait faite ? ;
  • Parlez-moi d'une situation où vous avez été mis en difficulté ;
  • Si vous pouviez revenir dans le passé, feriez-vous quelque chose différemment ?

L'entreprise qui vous accueille

Faire le choix de répondre à une offre d'emploi n'est pas anodin. Dans la perspective de travailler pour un groupe ou une entreprise, il apparaît plus que logique que vous sachiez où vous mettez les pieds. Si connaître certaines dates et certains chiffres clés peut prouver votre implication au recruteur, ne voyez pas non plus l'exercice comme une leçon à apprendre par cœur. Ici, c'est davantage la façon dont vous percevez l'entreprise, ses valeurs et ce qu'elle pourrait vous apporter qui compte le plus. Pour vous y préparer au mieux, n'hésitez pas à consulter leurs réseaux sociaux et à vous imprégner de la culture de l'entreprise. Votre interlocuteur doit sentir que vous êtes déjà prêt à vous fondre dans le moule ! Pour vous préparer au mieux, voici quelques exemples de questions fréquentes à ce sujet :

  • Que savez-vous de nous ? ;
  • Qu'est-ce qui vous fait penser que vous vous plairez chez nous ? ;
  • Comment comptez-vous entrer en interaction avec votre nouvel environnement de travail ? ;
  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ? ;
  • Parlez-moi de votre ancien employeur ;

Le poste auquel vous postulez

Nous y voilà, le nerf de la guerre ! Sans grande surprise, la majorité d'un entretien est consacrée au poste à pourvoir et à votre capacité à en assumer la responsabilité. Le recruteur s'assure que vous avez parfaitement saisi les enjeux des missions qui vous incombent et que vous avez le bagage nécessaire pour y parvenir. Si la plupart des questions se concentre sur votre expérience et certains aspects techniques propres au poste, le recruteur est amené à vous interroger sur des thématiques plus larges. De manière générale, attendez-vous à devoir répondre à :

  • Pourquoi avoir postulé à cette offre en particulier ? ;
  • Pourquoi vous et pas un autre ? ;
  • Comment imaginez-vous votre travail au quotidien ? ;
  • Quelles sont vos prétentions salariales ? ;
  • De quoi êtes-vous le plus fier dans votre précédent travail ? ;
  • Avez-vous l'habitude de travailler avec ces outils ? ;
  • Voyez-vous des perspectives d'évolution à votre poste ? ;

En résumé, préparer votre entretien en anticipant les questions les plus récurrentes est un bon moyen de faire redescendre la pression qui entoure cet exercice tant redouté. Si bien sûr le but n'est pas d'apprendre et réciter des réponses préfabriquées, avoir des repères auxquels vous raccrocher peut vous dépêtrer d'une situation mal embarquée. Aborder un entretien d'embauche comme une conversation plutôt que comme un test peut également vous aider à l'envisager de manière plus sereine et détendue. Ce terme de conversation n'est d'ailleurs pas employé de manière anodine. Si c'est avant le recruteur qui vous interroge, vous n'êtes pas dispensé de lui retourner la pareille ! Découvrez sans plus attendre les bons réflexes à adopter lorsque vous êtes confronté à la plus récurrente et la plus importante de toutes les questions : et vous, avez-vous des questions ?


Vous souhaitez trouver un CDI, un stage ou une alternance ? On vous donne rendez-vous sur notre site pour découvrir nos offres !

Suivez La Relève sur Facebook, LinkedIn, Instagram et abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien rater.

🚀 Partager l'article :