Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Choisir son 1er emploi est-il déterminant pour sa carrière ?

Ça y est. Vous avez enfin rendu votre mémoire de fin d’études, votre remise de diplôme est prévue pour le mois prochain et vous allez enfin pouvoir entrer pleinement dans la vie active.

Choisir son 1er emploi est-il déterminant pour sa carrière ?

Une fois passée la joie d’avoir vos soirées et weekend entièrement libres, de nombreuses interrogations sur votre premier emploi vont surgir : « Quel poste choisir ? Dans quelle type d’entreprise ai-je envie de travailler ? Dois-je choisir mon premier poste dans le cadre d’un plan de carrière défini sur 5, 10, 15 ans ? Quel salaire accepter ? … ».

Sur quels critères choisir son premier emploi ?

Pas facile de trouver et choisir son premier emploi ! C’est une période qui peut être stressante et qui apporte de nombreuses interrogations sur nous-mêmes et sur nos aspirations professionnelles. Dans un contexte actuel de quête de sens perpétuelle, nous avons tous de fortes attentes pour notre premier emploi.

Pour faire le bon choix, il est effectivement nécessaire de vous poser un certain nombre de questions sur vos envies et vos projets futurs. Une fois que vous aurez répondu à chacune des questions ci-dessous, vous aurez déjà une bonne idée de votre orientation professionnelle.

  • Quel est le bilan de mes différents stages ? Pour chacune des expériences, demandez-vous ce que vous avez aimé / pas aimé, quelles compétences avez-vous acquises, l’environnement de travail vous convenait-il …
  • Quelle est la fonction qui m’attire le plus ?
  • Quelles sont les fonctions qui recrutent le plus parmi celles qui m’attirent ?
  • Quels sont les secteurs d’activité que je préfère ?
  • Dans quel type d’entreprise ai-je envie de travailler ?
  • A quel salaire puis-je prétendre ?

Nous savons qu’il n’est pas toujours facile de répondre à ces questions. Certaines sont très personnelles (vos compétences & vos envies) mais d’autres peuvent trouver des réponses simplement. Par exemple, tous les ans l’EDHEC et CADREMPLOI publient une étude sur les fonctions qui sont le plus recrutées par les entreprises. De même, pour vos prétentions salariales, votre premier réflexe est de regarder les salaires communiqués par votre école mais pensez aussi à échanger avec les anciens étudiants de votre école ! Ce sont eux les mieux placés pour vous donner les bonnes informations sur les rémunérations en sortie d’école.

Toutefois, il est également très important de réussir à prendre du recul sur ce premier choix professionnel. Vous avez le droit à l’erreur, et vous avez également le droit de changer d’avis sans que cela ait des conséquences insurmontables ;-)

Est-il vraiment déterminant pour la suite de ma carrière ?

Oui… et NON !

Oui, car il est vrai que certains postes vous ouvrent de nombreuses portes pour la suite de votre carrière. C’est le cas des métiers de l’audit et du conseil par exemple. En effet, après deux ou trois ans en conseil ou audit, vous pourrez accéder à des postes à responsabilités comme des postes de responsable administratif et financier, directeur commercial, chef de projet digital etc.

Il est vrai aussi que votre premier emploi peut faciliter votre évolution sur d’autres postes qui y sont liés. Evidemment, si vous avez une expérience de commercial vous pourrez évoluer des postes de management commercial par exemple. Il en va de même pour toutes les évolutions « naturelles » par fonctions ou secteurs.

Toutefois, n’oubliez pas que si vous avez un bac +5, et que vous êtes diplômé d’une grande école, vous avez les moyens de changer d’avis et de changer de poste au début de votre carrière. Ce n’est pas le parcours le plus facile mais c’est tout à fait faisable ! Et si vous n’avez pas de bac +5, vous pourrez aussi changer voie en reprenant vos études ou en créant votre société par exemple.

On assiste d’ailleurs à un nombre croissant de reconversion professionnelle ! Aujourd’hui, les carrières ne s’annoncent pas aussi linéaires qu’il y a 50 ans. Attention, toutefois à montrer que votre parcours reste cohérent et que vous ne manquez pas de stabilité professionnelle. Un employeur prendra peur s’il voit que vous changez de poste tous les 6 mois.

Vers un boom des reconversions professionnelles ?

Selon une étude de l’Apec publiée en 2015, 14% des jeunes de niveau Bac+5 sortis en 2013 ont changé d’orientation dans les deux années ayant suivis l’obtention de leur diplôme. De plus, 43% quittent leur premier poste au bout de seulement 20 mois en moyenne, selon une étude du New Gen Talent Center de l’Edhec.

Ces études illustrent très bien le boom des reconversions professionnelles auquel nous assisterons probablement dans les années qui viennent. Il y a plusieurs facteurs qui poussent ces diplômés à changer de voie mais l’un des facteurs que nous retrouvons le plus est la recherche de sens. Les nouveaux entrants sur le marché du travail souhaitent retrouver du sens dans le travail et se sentir utile. C’est l’un des arguments les plus utilisés par les profils qui change d’orientation professionnelle, mais c’est loin d’être le seul ! En effet, on peut aussi penser que cette tendance est également liée à la transformation du monde du travail (notamment avec un nombre croissant de freelances) ainsi qu’à un système d’orientation scolaire encore trop peu développé.

🚀 Partager l'article :