Comment bien réussir un entretien d’embauche ?

 Comment bien réussir un entretien d’embauche ?

Pensez à soigner votre présentation

  

Lors d’un entretien, il est important de faire bonne impression et ce, dès les premières minutes. Votre dress-code, votre langage mais aussi votre communication non verbale sont des points importants. Par exemple, ayez une poignée de main ferme, soyez souriant et montrer votre enthousiasme dès le début.Votre attitude avec les gens que vous allez rencontrer avant votre entretien est aussi importante, comme par exemple le personnel d’accueil. Alors oui, l’habit ne fait pas le moine, mais c’est tout de même non négligeable. On vous conseille de vous tourner vers le dress code de l’entreprise. Selon l’entreprise, les codes seront différents. Exit les talons de 12cm surtout si vous ne savez pas marcher avec, adieu les cravates bariolées pour les hommes. Optez pour un style qui vous correspond et qui est adapté à l’entreprise dans laquelle vous allez passer l’entretien. Renseignez-vous en amont sur la manière dont les gens sont habillés, regardez sur les réseaux sociaux s’il ya  des photos des bureaux et des employés, vous vous rendrez vite compte de l’ambiance qui y règne. Dans tous les cas, il faut que vous vous sentiez bien dans votre tenue, et que vous soyez à l’aise.

  

Démarquez-vous des autres candidats

  

Il faut que vous mettiez toutes les chances de votre côté et que vous montriez à votre interlocuteur que vous êtes le bon candidat, que vous correspondez au profil recherché. C’est important que vous montriez que le poste regroupe toutes les missions que vous voulez, que le produit ou le service de l’entreprise vous ressemble, que l’esprit de l’entreprise est identique au vôtre... Vous pouvez aussi poser des questions pour manifester votre intérêt. Demandez lui par exemple ce qu’il attend de vous, comment étaient les précédentes personnes sur ce même poste, comment est l’ambiance générale dans les locaux, ce qui l’a amené à vous choisir à vous et pas un autre… La prise de note peut aussi être nécessaire, et prouvera votre sérieux. Comme énoncé dans notre précédent article concernant la préparation à votre entretien, il est recommandé de s’être préparé pour les questions classiques ou pièges qui peuvent vous être posées. Plus vous serez préparé, plus vous allez prouver votre envie pour le poste en question. Les questions du type, quels sont vos principaux défauts, vos principales qualités, vos motivations pour le poste… doivent être préparées et vous devez connaître leur réponse. Ce que votre interlocuteur veut voir c’est votre capacité à répondre à diverses questions, votre capacité de réflexion et d’argumentation.

  

Ne soyez pas bloqué au moment de parler du salaire

  

Quand vient la question “Quelles sont vos prétentions salariales?”, les candidats se sentent souvent mal à l’aise. Entre la peur de ne pas adopter la bonne attitude, de ne pas donner une réponse qui convient en se sous-estimant, ou bien de paraître trop vénal, il n’est pas toujours facile d’aborder ce sujet. Cette dernière étape de l’entretien ne doit pas être redoutée, et la question est souvent amenée par le recruteur afin de voir si le candidat peut correspondre à ce qu’il recherche en terme de rémunération. En revanche, si le recruteur n’en parle pas, c’est à vous de lancer le sujet. Ne partez pas d’un entretien sans en avoir parlé, cela montrera que vous prenez vous aussi les choses en mains. Attention, quand vous présentez votre souhait de rémunération, ne gonflez pas votre salaire, votre recruteur peut demander une vérification de votre fiche de paie. Soyez donc transparent et honnête avec lui. En donnant votre salaire idéal, ne donner pas un chiffre trop précis, optez plutôt pour une fourchette. Pensez donc à bien vous renseigner sur ce qui se fait sur le marché pour ce poste là, prenez aussi en compte le secteur d’activité et la localisation. Bien que vous donniez une fourchette, soyez précis sur vos attentes, précisez bien si vous parlez en rémunération brute ou nette, si vous comptez des variables ou non… Il est aussi important de clarifier les avantages compris dans le salaire comme les primes, les avantages transports, la mutuelle ou encore le 13e mois… N’ayez donc plus peur d’aborder le sujet de la rémunération, c’est une partie tout aussi importantes que vos motivations.

  

N’oubliez pas de remercier la personne en face de vous

  

Avant de partir, pensez à bien remercier votre interlocuteur pour son temps, demandez lui comment va se passer la suite du recrutement. Voyez avec lui si vous devez le rappeler ou attendre son retour, combien de temps vous devez attendre avant de pouvoir prétendre à une réponse… La première impression est toujours importante, mais la dernière aussi. Imaginez que votre entretien se passe super bien mais qu’à la fin vous repartez sans même vous préoccuper de la suite du processus ou sans remercier la personne avec qui vous avez échangé. Votre interlocuteur risque de ne pas vouloir donner suite à cet entretien là. Pensez à toujours laisser une dernière bonne impression, un merci, un grand sourire, une poignée de main ferme…

  

Surtout, essayer de maîtriser votre stress

  

Nous le savons tous, passer un entretien peut être une étape stressante pour certains. Vous avez la boule au ventre, vos mains sont moites, votre voix est chevrotante... Vous devrez maîtriser votre stress et opter pour une attitude sereine au risque de ruiner votre entretien. Pensez à rester vous même, respirez profondément. Préparez-vous pour les premières minutes de l’entretien qui sont généralement celles où vous devez vous présenter. Si vous maitrisez le discours que vous allez avoir concernant votre parcours et votre présentation, vous allez vite vous sentir à l’aise et vous détendre. Pensez aussi à arriver à l’avance pour ne pas être dans le rush, installez vous dans la salle d’attente, éteignez votre portable avant de rentrer dans le bureau et concentrez-vous sur vous même, sur ce que vous allez dire pendant l’entretien. Un dernier petit conseil serait de visualiser à l’avance ce qu’il va se passer lors de votre entretien, ce que vous allez faire jusqu’au moment de l’entretien, le chemin que vous allez emprunter, jusqu’à vous répéter ce que vous allez dire à votre interlocuteur.

Sachez que le recruteur est lui aussi dans la même situation que vous, car s’il se trompe sur son recrutement c’est l’avenir de la boite qui est en jeu.

Bien entendu, il y a du bon stress, qui correspond à l’adrénaline qui arrive dès que vous passez la porte du bureau d’entretien, mais qui vous donne de l’énergie et qui vous motive ! Laissez donc place à ce bon stress, et soyez convaincant auprès de votre interlocuteur.

Nous espérons que ces petits conseils vous seront utiles pour vos prochains entretiens et que vous les réussirez haut la main ! :)

🚀 Partager l'article :