Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Entretien : apprendre à décrypter le langage corporel de votre recruteur

Pendant un entretien, il est crucial d’être conscient des signes de communication non-verbale que l’on renvoie. Notre posture, nos gestes, nos expressions, sont autant de signaux que le recruteur pourra interpréter.

Mais, à trop se concentrer sur l’image que l’on renvoie, on oublie d’observer ce qui se passe en face de soi. En effet, il est également important d’apprendre à observer le langage non-verbal de votre recruteur. Le but ? Réussir à évaluer les réactions de votre interlocuteur, afin de pouvoir vous adapter, instaurer un climat de confiance et convaincre votre interlocuteur.

Image à la Une de l'article: Entretien : apprendre à décrypter le langage corporel de votre recruteur

Ce que le visage de votre recruteur veut vous dire

Les entretiens ont bien souvent lieu en visioconférence désormais, vous ne pourrez donc vous intéresser qu'à la zone du visage de votre interlocuteur pour interpréter ses réactions. Concentrez vous sur le regard de votre recruteur pendant que vous parlez : si il le détourne ou regarde ailleurs, c'est probablement car il s'ennuie et que ses pensées partent ailleurs. Veillez alors être plus concis et à raccourcir vos réponses pour aller directement à l'essentiel. S'il regarde derrière lui, il se peut qu'il soit inquiet ou impatient. Là encore, essayez de récupérer son attention dans vos réponses. Au contraire, vous saurez que vos explications l'intéressent si votre recruteur incline légèrement la tête : cela démontre de l'empathie.

Les expressions de sourcils trahissent souvent nos émotions : si ils sont en mouvement, c'est qu'ils réagissent à vos propos. Au contraire si ils ne bougent pas, cela signifie que votre interlocuteur est hermétique à vos arguments ou éprouve peu de sympathie à votre égard.

Quant au sourire, faites attention car il peut être trompeur. Pour être sûr qu'il s'agisse d'un sourire sincère, vérifiez que l'ensemble du visage de votre interlocuteur se "plisse". Un sourire forcé ou poli ne fait bouger que le bas du visage, alors qu'un vrai aura tendance à faire apparaître notamment de petites rides au coin des yeux.

Les grattements du visage sont aussi de bons indicateurs. Si le recruteur se gratte le cou, c'est probablement parce qu'il est confus et que la communication entre vous est compliquée. Si il se gratte la joue, il se pourrait qu'il s'agisse d'un signe d'agacement. Dans ce cas, tentez de synthétiser vos propos et de les abréger pour conclure plus vite. Si vous sentez qu'un de vos propos en particulier a généré cette réaction de démangeaison, alors vous pouvez essayer de revenir dessus et de reformuler. Un grattement au niveau du menton en revanche symbolise le doute : à vous d'avancer des arguments plus convaincants.

La posture, un élément essentiel du langage non-verbal

La façon dont on positionne notre corps peut influencer nos émotions, mais elle est aussi très évocatrice de ce que l'on ressent ! Analyser la posture de votre recruteur vous permettra certainement d'évaluer ses impressions.

Regardez notamment de quelle manière il se tient sur sa chaise. Si il est assis sur l'avant de sa chaise, cela témoigne d'un intérêt, d'une volonté d'échanger avec vous. Par contre, s'il recule au fond de sa chaise, cela peut-être le signe qu'il se met en retrait du dialogue. Cela veut probablement dire qu'il n'a pas aimé ce que vous avez dit ou qu'il se sent ou mal à l'aise face à vos explications. Tentez de le ramener au cœur du dialogue en posant une question sur lui ou sur l'entreprise ou en l'impliquant dans vos propos. Reculer sur sa chaise peut également signifier un besoin de "prendre du recul" sur un propos. Vous avez peut-être tout simplement créé un besoin de réflexion, peut-être car vous avez avancé une idée nouvelle qui l'intrigue. Enfin si votre recruteur bouge beaucoup sur sa chaise, c'est probablement le reflet de ce qui se passe dans sa tête : il n'arrive pas à se "positionner", ou à faire un choix.

La position des bras et des mains est également évocatrice. Si votre recruteur vous écoute en gardant ses bras ouverts, alors il est dans une position de détente. Au contraire si ses bras sont croisés, ou pire s'il se courbe sur sa chaise, alors il est probablement mal à l'aise ou en opposition avec vos propos. Enfin, le fait de croiser les doigts ou de serrer ses mains en se frottant les paumes peut signifier que votre interlocuteur manque de confiance en ses propres paroles. Cela peut vouloir dire qu'il vous cache quelque chose, alors n'hésitez pas à poser d'avantage de questions sur le poste ou en revenant sur ces propos pour lui demander des précisions.

Même le bas du corps peut vous donner des indications cachées

Les jambes et les pieds, bien que plus difficiles à regarder, peuvent également être de bons indicateurs pour savoir ce que quelqu'un ressent face à vous.

La direction des pieds notamment peut indiquer un intérêt ou une fuite : ils pointeront vers vous dans le premier cas et dans une direction opposée dans le deuxième cas. Les tics nerveux dans les jambes, l'agitation de celles-ci, sont des signes évidents de stress et d'agitation.

Des jambes ancrées dans le sol signifieraient que la personne en face de vous est confiante, bien ancrée sur ses appuis. Au contraire des jambes croisées, avec un buste tourné de trois-quart, peut indiquer un manque de confiance, une fuite

Bien sûr, tous ces conseils ne sont pas à prendre au pied de la lettre. La posture de chacun peut dépendre du contexte (le froid nous pousse à nous recroqueviller par exemple) ou de la personne (votre interlocuteur est peut-être timide). Dans tous les cas, soyez attentif aux signaux que vous recevez et adaptez-vous au langage corporel de votre recruteur pour faciliter la communication entre vous. L'empathie sera toujours le meilleur atout pour réussir vos entretiens !

Toujours à la recherche d'un stage, d'une alternance ou d'un CDI ? N'hésitez pas à consulter nos offres !

Suivez La Relève sur Facebook, LinkedIn, Instagram et abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien rater.

🚀 Partager l'article :