Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Les métiers du futur #1 : joueur d'e-sport

De quoi sera fait demain ? C’est peut-être la question que l’on se pose le plus quand on entre dans le monde du travail. Ce dernier est en pleine mutation, au rythme des évolutions technologiques, des crises, des changements sociétaux. Les métiers évoluent, c’est pourquoi chez La Relève nous sommes partis à la rencontre de ceux qui exercent déjà les métiers de demain : des scientifiques, des créateurs, des sportifs… Bienvenue dans notre série d’articles intitulée les Métiers du Futur.

Pour le premier épisode de cette série, nous sommes allés à la rencontre d’Ivan, aussi appelé Hawkers. Ivan a réalisé son rêve en devenant joueur professionnel de e-sport à l’âge de 18 ans. Un métier exigeant qui fait souvent face aux préjugés.

Image à la Une de l'article: Les métiers du futur #1 : joueur d'e-sport

Peux-tu te présenter ?

Je suis Ivan Riffel, j'ai 20 ans et je suis un joueur d'e-sport professionnel de la Team Vitality pour Fortnite sous le pseudo de Hawkers, et ce depuis 1 an. Mon métier consiste à être au plus haut niveau de la scène compétitive de Fornite.

Comment as-tu commencé à jouer aux jeux-vidéo ?

Aussi loin que je m'en souvienne j'ai toujours aimé les jeux-vidéo. J'ai plongé dedans via mon grand frère. Nous avons toujours eu des consoles à proximité chez nous. A l'âge de 13-14 ans, j'utilisais mon temps libre pour jouer.

Puis en 2016, j'étais alors en seconde, j'ai dû arrêter les cours pour des raisons de santé pendant six mois. Je comptais reprendre en septembre suivant. Pendant cette pause j'avais plus de temps donc j'ai pu consacrer plus de temps aux jeux-vidéo. C'est pendant cette période que Fornite est sorti !

A quel moment as-tu compris que tu pourrais faire des jeux-vidéo ton métier ?

Un de mes amis était déjà joueur professionnel sur Fortnite, je me suis dit que si lui avait pu le faire, alors moi aussi ! J'ai tenté ma chance. Je me suis investi avec une bande de potes pour me développer compétitivement et ça a fonctionné ! J'ai été en haut des tableaux et j'ai ensuite été contacté par Nikof, un autre joueur de la Team Vitality sur Fornite, pour qu'on teste le jeu en duo. C'est comme ça que j'ai été introduit dans le monde du e-sport. A ce moment là je me suis dit que c'était possible.

Peux-tu nous parler de ton quotidien ? A quoi ressemble une journée type ?

Il faut savoir que la scène de Fortnite est très très jeune, on est donc extrêmement bien encadré.

Pendant une journée type, on se réveille à 9h et on commence les entraînements en fin de matinée. A partir de 13h on regarde des replays pour voir quel genre de stratégies on pourrait adopter, ce que l'on pourrait améliorer. A 14h on s'échauffe à nouveau pour commencer la compétition journalière (la Daily Trio Cup) à 15h, jusqu'en fin d'après midi.

On a une petite pause d'une heure en fin de journée puis on reprend pour les tournois qui durent parfois jusqu'à 23h.

Est-ce que tu fais souvent face à des préjugés sur ton métier ?

J'entends souvent que les gamers se couchent à 6 heures du matin, qu'ils mangent mal… Alors que dans mon cas je suis très suivi et encadré : sur la nutrition et également mentalement.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à des jeunes qui souhaitent devenir comme toi ?

Mon conseil, c'est de garder en tête que 0,001% des personnes arrivent à réellement vivre de ce métier. Ce n'est pas à prendre à la légère.

Le mieux est d'avoir un bagage à côté au cas où, puis de prendre du temps pour s'entraîner régulièrement.

Se lancer dans un carrière de joueur de e-sport c'est effectivement un risque à prendre, mais si ça marche, c'est la possibilité de vivre de son rêve.


Nos offres de stage et CDI

Si vous êtes un recruteur, n'hésitez pas à découvrir nos services.

Suivez La Relève sur Facebook, LinkedIn, Instagram et à vous abonner à notre Newsletter pour être tenu au courant !

🚀 Partager l'article :