Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Les questions à poser au recruteur lors d’un entretien d’embauche

Et si pour marquer des points en entretien il ne fallait pas seulement bien répondre aux questions du recruteur, mais lui poser vos propres questions ? Faisons le tour des questions les plus pertinentes à leur adresser.

Image à la Une de l'article: Les questions à poser au recruteur lors d’un entretien d’embauche

Pourquoi poser des questions en entretien ?

Adresser des questions au recruteur lors d'un entretien constitue un excellent moyen de vous positionner en bon candidat. En effet, cet échange a priori anodin peut révéler plusieurs traits importants :

  • vous êtes vraiment intéressé(e) par le poste
  • vous n'hésitez pas à prendre des initiatives
  • vous savez créer du lien

Un entretien d'embauche est avant tout un échange et il est tout à fait judicieux de poser vos propres questions. D'autant plus qu'il sert autant au recruteur à évaluer les candidats, qu'aux candidats à évaluer le poste proposé. Après tout, celui-ci pourrait ne pas vous convenir et soulever certains points amène à recueillir de précieuses informations.

Selon votre interlocuteur, la nature de vos échanges, l'entreprise ou le poste visé, une multitude de questions sont à envisager. D'expérience, La Relève a néanmoins établi une shortlist des questions les plus judicieuses dans une telle situation.

Les meilleures questions à poser en entretien

Pour exprimer votre plus vif intérêt vis-à-vis de ce job, mais aussi pour être certain(e) qu'il vous corresponde vraiment, n'hésitez pas à demander des précisions le concernant ou à en savoir plus sur la personne qui l'occupait jusqu'ici.

  • Comment était la personne présente avant moi sur ce poste ?
  • Pourquoi a-t-elle quitté son poste ?
  • Est-ce une création de poste ?
  • Est-ce un travail solitaire ?

Certaines questions techniques ou relatives aux défis attendus permettent de rentrer dans le dur. C'est un excellent biais pour offrir au recruteur et à vous-même une projection de votre personne sur ce poste, tout en mettant en avant votre goût du challenge.

  • Quels sont les objectifs fixés pour ce poste ?
  • à combien s'élève le budget confié à ce poste ?
  • Quels logiciels utilisez-vous ?
  • Qui sera mon responsable ?

La rémunération représente normalement un sujet incontournable de tout entretien d'embauche. Si le recruteur omet de l'évoquer, il ne doit absolument y avoir aucune gêne dans le fait d'aborder le salaire à ce stade.

  • à combien s'élève la rémunération pour ce poste ?
  • De quels avantages bénéficient les salariés de l'entreprise (tickets resto, CE, etc.) ?

Hormis le salaire, vous avez peut-être quelques exigences personnelles et l'entretien est le moment où jamais d'y voir plus clair. Si une certaine souplesse est toujours mieux vue par le recruteur, chacun a ses propres impératifs et/ou aspirations.

  • Y a-t-il des possibilités d'évolution ?
  • Quels sont les horaires et/ou jours de travail ?
  • Des déplacements sont-ils régulièrement à prévoir ?
  • Y a-t-il des périodes de congés imposées ?
  • Le télétravail est-il toléré (et à quelle fréquence) ?

Il est très astucieux d'en demander plus sur l'entreprise dans son ensemble, afin de s'assurer que ses différentes valeurs vous correspondent. C'est aussi le moment idéal d'interroger le recruteur à propos de son point de vue personnel sur ces sujets. Proximité garantie !

  • êtes-vous depuis longtemps dans cette entreprise (et si oui, pourquoi ?)
  • Quels sont les engagements RSE de l'entreprise (environnement, social, transparence) ?
  • Quelle est l'ambiance de travail ?
  • Quelle organisation du travail régit l'entreprise/l'équipe ?

Quand et comment poser ces questions au recruteur ?

Il va de soi qu'il ne vaut mieux pas harceler le recruteur en lui posant TOUTES ces questions. Faites votre choix selon deux facteurs essentiels : tout d'abord votre propre sensibilité vis-à-vis des différents enjeux que recèlent ces interrogations. Mais aussi en fonction des propos tenus par le recruteur pour vous présenter les missions et l'entreprise. éclaircissez les zones d'ombre restantes grâce à elles.

Par conséquent, il est conseillé d'adresser ses questions au recruteur vers la dernière partie de l'entretien. Ne tentez pas de devancer son discours et soyez patient(e) ! De plus, le moment informel suivant l'entretien, où l'on vous raccompagne à la sortie par exemple, peut éventuellement être l'occasion pour aborder les questions les plus légères citées ci-dessus, ou bien qui concerneraient la suite du recrutement, tel que :

  • Comment se déroule la suite du processus de recrutement ?
  • Savez-vous à peu près à quel moment vous reviendrez vers moi ?
  • Souhaitez-vous que je vous transmette le contact de mon (ancien) employeur ?

Si vous enfoncez le clou en maîtrisant votre langage non verbal et l'art du storytelling en entretien, nous sommes prêts à parier que vous aurez mis toutes les chances de votre côté ! Enfin, pour réellement démontrer votre sens de la proactivité, n'hésitez pas à relancer le recruteur au moment opportun !


Vous souhaitez trouver un CDI, un stage ou une alternance ? On vous donne rendez-vous sur notre site pour découvrir nos offres !

Suivez La Relève sur Facebook, LinkedIn, Instagram et abonnez-vous à notre Newsletter pour ne rien rater.

🚀 Partager l'article :