Vous êtes hors ligne

En attente de reconnexion

Rencontre avec Henri, fondateur d'Avizio

Cette semaine, c'est Henri que nous retrouvons pour un nouvel interview. Découvrons ensemble son parcours.

Rencontre avec Henri, fondateur d'Avizio

Il y a quelques temps nous avons eu l’occasion d’interviewer Henri de Lorgeril, fondateur d’Avizio. Avizio est le premier réseau d'experts métier dédié à l'évaluation technique de candidats que vous souhaitez embaucher. Sollicitez alors grâce à cette startup l'avis de managers qualifiés pour valider les hardskills des candidats.

Il nous a raconté son parcours, comment il en est arrivé à créer sa startup, les galères rencontrées et comment son projet s’est concrétisé.

Après avoir travaillé pendant près de 10 ans dans différents secteurs, recruté pas moins de 400 personnes dans les différentes entreprises dans lesquelles il était en poste, et s’être souvent confronté à une même problématique, Henri à décidé de lancer son projet sur le sujet.

Frustré par les recrutements qu’il effectuait, le temps qu’il y passait et les biais psychologiques qu'il observait dans le recrutement il a quitté son dernier poste en tant que directeur commercial, en octobre dernier avec pour ambition de révolutionner la façon dont les gens recrutent.

Fort de ses années d’expériences, et avec son associé, ils ont pendant plusieurs mois exploré la façon dont ils pourraient améliorer le recrutement au travers de 150 interviews de RH, de CEO et de chasseurs de tête.

Ils ont tout d’abord creusé les raisons pour lesquelles les recrutements n’étaient pas optimisés : la précipitation, le manque de formation de certains managers en recrutement, le manque d’outils et des jugements trop peu objectifs.

Selon les retours de ces interviews, trop souvent les recruteurs ont un jugement biaisé et ont tendance à recruter une personne pour ce qu’elle est (on parle alors de soft skills) avant d’observer réellement ce qu’elle sait faire (vs les hard skills). Plus concrètement, quand un candidat "plait" au recruteur, quelle qu'en soit la raison, il va avoir tendance à chercher à confirmer son envie de travailler avec ce candidat, plutôt de de vérifier que ce candidat a les qualifications pour ce poste. La conclusion selon eux a été qu'il faut parvenir à décorréler l'évaluation des soft skills et celle des hard skills pour éviter que l'une influe sur l'autre.

Pour cela, ils font donc appel à des experts métiers extérieurs à l'entreprise, qui sont des managers C-level dans des belles entreprises de l'écosystème tech français (Critéo, Drivy, Doctolib etc...) afin qu’ils évaluent les hard skills des candidats. En choisissant un expert extérieur à l’entreprise, il n’est pas impliqué personnellement et peut apporter un jugement plus objectif et une méthodologie technique et rigoureuse.

En aucun cas cet expert ne statuera sur une décision définitive, il apportera simplement une vision plus large des savoirs-faire des candidats. En rendant un rapport d’une dizaine de pages, il établit un portrait plus fidèle de chacun des candidats, de leurs savoir-faire, de leurs axes d’améliorations et de leurs compétences. Cela permettra ensuite aux recruteurs de départager plus facilement les candidats et de s’assurer que le candidat maîtrise effectivement le métier pour lequel il postule.

En ce qui concerne leurs clients, ils ont deux types de clients principaux :

  • Les startup early stage qui cherchent à recruter leurs premiers candidats, et qui ne peuvent pas se permettre de se tromper dans leurs choix.
  • Les startup plus matures qui sont elles plutôt en recherche d’objectivité, ayant parfois vécu l’expérience “d’erreurs de casting” par le passé.

Afin de répondre au mieux aux besoins de leurs différents clients, Henri et son associé - Maxime - sont entourés de plus de 85 experts.

Maxime s’occupe du marketing et des opérations, alors qu’Henri lui, est en charge du business développement et des partenariats. A ce jour ils aident les entreprises sur 10 métiers différents, mais ont pour ambition très proche d’ouvrir leur expertise à plus de métiers. Cela permettra d’être encore plus présent auprès de leurs clients et de les aider dans tous leurs recrutements.

Nous avons aussi voulu connaître le ressenti d’Henri suite à la création de son entreprise, et voilà ce qui en est ressorti :

“Bien que le recrutement soit un enjeu quotidien pour toutes les entreprises, la plupart des innovations portent sur les sujets de sourcing. Comment trouver des candidats. En revanche, le sujet de la décision - comment bien choisir parmi ces candidats - c’est un sujet qui n’est pas couvert par énormément de monde et qui surtout n’est pas optimal. C’est très intéressant de se poser des questions sur la façon dont les gens sont recrutés, savoir sur quoi leurs avis sont basés, comprendre les forces et les faiblesses de nos clients…

L’aspect le plus difficile dans cette aventure consiste à convenir avec les managers et parfois les RH que leur jugement peut être inconsciemment biaisé. Le recrutement est un sujet noble qui déclenche souvent des réactions possessives, et accepter de se faire aider sur le sujet ne coule pas toujours de source. Pourtant, quand on compare le coût de notre service avec le risque financier d'un recrutement mauvais ou moyen, il n'y a pas de sujet…

Dans une aventure entrepreneuriale c’est aussi assez compliqué d’être seulement deux, car on a constamment besoin de confronter nos idées à un plus grand nombre de personnes, d’échanger avec le monde extérieur et d’avoir des avis et des regards nouveaux sur notre projet.”

Henri nous a donné trois conseils qu’il communiquerait à toutes personnes qui souhaitent se lancer :

  • Prend ton téléphone et confronte tes idées à un grand nombre de personnes, une idée doit vivre, rebondir, s’enrichir ! Cacher son idée en ayant peur que quelqu’un la prenne est un faux problème. Si elle est bonne, plusieurs personnes l’ont en même temps que toi et c’est tant mieux!
  • La startup que tu lances ne doit pas répondre à ton problème personnel, ça doit être un problème qui touche tout le monde, qu’il soit général et qu’il puisse être validé par plusieurs personnes.
  • Arrête de réfléchir, débranche ton cerveau et fonce.

🚀 Partager l'article :